Solutions photovoltaïques
sans batteries

Installation raccordée au réseau public avec ou sans injection sur le réseau

Le générateur photovoltaïque est raccordé au réseau public par l'intermédiaire d'un onduleur à injection réseau (COUPLAGE AC). Le point de raccordement au réseau (POINT D'INJECTION) conditionne les modalités d'exploitation de la production solaire.

S'il existe sur le marché une obligation d'achat de la production solaire par le gestionnaire du réseau public, l'exploitant revend l'énergie produite au prix convenu par le marché et en tire un bénéfice (installation d'un compteur de production indépendant).

S'il n'existe pas d'obligation d'achat, la production solaire sera injectée en aval du compteur de consommation du site pour réduire la facture de consommation. La production solaire est consommée en priorité par le site (autoconsommation). Le surplus de production solaire qui n'est pas consommé est injecté sur le réseau public.

Certains pays interdisent l'injection de puissance sur le réseau public. Dans ce cas, l'utilisation d'une centrale de régulation associée à un analyseur de puissance bidirectionnelle permettra d'ajuster en temps réel la production solaire à la consommation du site (mode 0-INJECTION).

Le couplage AC sur le réseau public d'un générateur photovoltaïque est assez simple à mettre en œuvre avec des onduleurs à injection réseau. Cette solution est pertinente sur des réseaux fiables offrant une continuité de service élevée. Inconvénient : en cas de défaillance du réseau, les onduleurs se découplent automatiquement du réseau. Il n'y a plus de production solaire.

La norme de référence en France pour ce type d'installations est le guide pratique UTE C15-712-1

Installation raccordée à un groupe électrogène

Le groupe électrogène fonctionne en parallèle avec le générateur photovoltaïque pour alimenter les charges. Ce système a pour objectif de réduire la consommation de carburant  en période de jour. Un système de contrôle et de surveillance veille en permanence à la stabilité du réseau et à la protection du groupe électrogène en limitant la puissance de production solaire si nécessaire.

Cette solution demande une étude approfondie de rentabilité financière en prenant en compte l'évolution du coût du carburant et les contraintes de fonctionnement d'un groupe électrogène. Celui-ci doit tourner avec un minimum de charge pour éviter l'encrassement et une usure prématurée.

Ce système peut présenter un intérêt notamment sur les centres industriels ou miniers alimentés par plusieurs groupes électrogènes.